Syndrome de Mac Cune Albright

  • Syndrome de Mc-Cune-Albright

Le syndrome de Mc-Cune-Albright correspond à une mutation activatrice somatique (toutes les cellules de l’organisme ne sont pas porteuses) de la sous unité alpha de la Gs proteine, codée par le gène GNAS1. Le tableau clinique typique correspond à une triade associant une puberté précoce par autonomie gonadique (développement mammaire avant 8 ans chez la fille, manifestations physiques de puberté avant 9 ans chez le garçon, mais les gonadotrophines circulantes LH et FSH sont basses), à des tâches cutanées à bord effrangé de couleur chamois ou plus sombre, de topographie variée, et à des kystes osseux (dysplasie fibreuse des os) sur les os longs, aboutissant à une fragilité osseuse (risque fracturaire). Il peut exister de nombreuses activations hormonales, lorsque la sous unité alpha de la Gs protéine est impliquée dans la signalisation du récepteur : c’est le cas du récepteur de l’ACTH (activation de la surrénale responsable d’un syndrome de Cushing), du récepteur du GH-RH (responsable d’une acromégalie par hypersécrétion de GH), du récepteur de la TSH (responsable d’une hyperthyroïdie ou de nodules thyroïdiens).